9 petits changements pour améliorer votre santé

Il suffit de modifier certaines habitudes pour profiter d’une vie bien remplie et en bonne santé. Certains changements simples, tels que corriger la posture, modifier le régime alimentaire, cultiver l’intellect ou prendre soin des émotions, amélioreront la santé de votre chaîne.

  1. Prends soin de ton corps

La prévention et la détection précoce de la maladie sont les deux piliers fondamentaux du maintien de l’état de santé. En plus d’avoir un mode de vie sain, la vaccination est essentielle pour la prévention. En ce qui concerne la détection précoce, des examens périodiques sont essentiels: études urologiques pour le cancer de la prostate et gynécologiques pour les cancers du sein et du col utérin, coloscopies du côlon, spirométrie pour la MPOC, etc.

  1. Cette posture!

Le mal de dos de l’un des maux les plus répandus et les plus faciles à prévenir. Faire des exercices de flexibilité avec pilates ou yoga et renforcer les muscles abdominaux et thoraco-lombaires avec la natation ou au gymnase sont de petits changements pour prévenir les maladies de la colonne vertébrale.

  1. Moins de plaque et plus de chaussures

Quiconque souhaite améliorer sa santé, en plus d’améliorer son régime alimentaire, devrait augmenter son activité physique. Effectuez 5 repas par jour, sans oublier un petit-déjeuner complet composé de produits laitiers, de fruits et de grains entiers et d’un dîner léger, pas assez pour rester en bonne santé: nous mettre en forme nous aide à réduire les facteurs de risque cardiovasculaires, en plus d’agir comme une détente émotionnelle.

  1. Dormez suffisamment (et un peu plus)

Nous ne pouvons pas vivre sans dormir. En fait, dormir suffisamment (7 à 8 heures) et avoir un sommeil de bonne qualité est essentiel au maintien d’une vie saine.

  1. Dale al play

Cela est confirmé: les personnes les plus actives sont mieux protégées cérébralement contre la détérioration cognitive, ce qui se traduit par le bien-être et la prévention de maladies telles que la maladie d’Alzheimer ou la démence.

  1. Amusez-vous!

L’eau est fondamentale pour le corps humain, à la fois pour aider notre corps à récupérer ce qui est perdu par l’urine, la sueur ou le souffle, ainsi que pour effectuer l’un des sports les plus complets et les plus recommandés, dans lesquels tous sont travaillés muscles, ligaments et tendons: natation.

  1. Réservez 5 minutes par jour pour vous détendre

Bien que les facteurs de risque les plus connus (tabac, cholestérol, hypertension artérielle) jouent un rôle important, il est prouvé que les facteurs psychologiques sont également à l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires telles que les accidents vasculaires cérébraux, l’angine de poitrine ou l’infarctus du myocarde.

  1. Regarde le ciel tous les jours

Vous aurez remarqué que vos yeux deviennent très secs les jours où vous utilisez votre ordinateur ou votre smartphone de manière continue. Cela peut les endommager car cela génère un stress visuel et même une fatigue oculaire et une myopie. Le meilleur conseil à éviter est de garder l’écran à au moins 50 cm et d’appliquer des gouttes pour les yeux lorsque vous remarquez que vos yeux sont secs.

  1. Souriez!

Les émotions positives, telles que la joie, l’enthousiasme, la satisfaction ou la fierté, sont une source nécessaire de bien-être et de qualité de vie et projettent notre image la plus attrayante, qui incite d’autres personnes positives à nous approcher.

Mincir dans une semaine? Nous vous disons comment l’obtenir

Perdre du poids n’est pas aussi sacrificielle ni aussi difficile que vous le pensez, il vous suffit d’avoir trois prémisses claires et de les mener à bien pendant une semaine seulement. Si vous suivez ces directives en seulement sept jours, vous verrez comment perdre jusqu’à 2 kilos de poids.

Si vous êtes capable d’atteindre et d’atteindre ce premier objectif, vous l’aurez atteint! Voir que vous pouvez le faire vous encouragera à prolonger l’effort et à continuer à perdre du poids pour perdre plus de poids.

Oubliez les régimes miracles et les produits miracles, le seul véritable moyen de perdre du poids, nécessite une seule chose: brûler plus de calories que vous n’en consommez. Et c’est très simple. Nous vous enseignons et nous vous donnons les astuces pour que vous puissiez y parvenir facilement et sans faire de grands sacrifices.

L’objectif est simple: si nous voulons perdre du poids, nous devons brûler 500 calories par jour de plus que nous n’en consommons. Pour cela, nous devons introduire quelques petits changements dans notre routine: manger mieux et bouger un peu plus, et donc, presque sans s’en rendre compte, nous aurons perdu les quelques kilos qu’il nous reste.

Mentalisation

Mentalise-toi, c’est seulement une semaine! Si vous voulez vraiment l’obtenir, fixez votre objectif à court terme. En une semaine à peine, vous obtiendrez des résultats et vous serez encouragé à aller de l’avant.

Pesez-vous quotidiennement. Pour maintenir l’objectif, pesez quotidiennement sur un estomac vide lorsque vous vous levez. Utilisez un poids numérique, vous verrez comment perdre du poids tous les jours jusqu’à atteindre les deux kilos promis.

Nourriture

Plus de légumes et de fruits.  À chaque repas, commencez par une bonne assiette de légumes, préparés à votre guise. Mangez autant que vous voulez jusqu’à ce que vous soyez satisfait. L’apport en fibres du légume vous rassasiera plus longtemps, vous évitant d’avoir faim et des picotements entre les repas. Il complète les repas avec des œufs, du poisson ou de la viande maigre, toujours accompagné de salade.

Pain blanc interdit et pâtes raffinées.  Pendant une semaine, éliminez les pâtes, le pain, les pommes de terre et le riz de votre alimentation. Après la première semaine, si vous les réintroduisez dans le régime, ce sont des farines non raffinées.

Buvez beaucoup d’eau  Modérez votre consommation de boissons gazeuses, de boissons énergisantes ou d’isotoniques, qui ne sont pas « zéro ». Chacune d’entre elles contient au moins 100 calories. Tandis que pour beaucoup d’eau que vous buvez, votre apport calorique sera de 0 calories. Si cela semble ennuyeux, ajoutez quelques tranches de citron.

Le test de la pomme.  Si vous avez vraiment faim, vous aimeriez manger même une pomme. Si ce n’est pas comme ça, c’est que vous n’avez vraiment pas besoin de manger. Vous n’avez pas faim, vous vous ennuyez.

Ne sautez pas de repas.  Si vous le faites pour manger moins, vous finirez par manger plus. Lorsque vous sautez un repas, vous arrivez avec beaucoup plus de faim au prochain repas et vous dévorerez, obtenant l’effet opposé à celui souhaité.

Oubliez les caprices de après avoir mangé.  Laissez les bonbons après les repas, vous mangerez moins de calories que ceux qui grossissent et qui ne contribuent pas. Au lieu de cela, prenez le fruit que vous aimez le plus et tout ce que vous voulez.

fais du sport

1 exercice cardio pour un minimum de 30 minutes par jour

Vous devez vous déplacer pour brûler plus de calories. Si vous n’êtes pas habitué à faire du sport, il vous suffira de bouger et de marcher une heure par jour à un rythme soutenu, cela vous aidera à brûler environ 350 calories par heure.

Si, par contre, vous avez l’habitude de faire des exercices d’aérobic, indépendamment de la modalité choisie (rotation, course ou natation), passez à l’exercice à intervalles réguliers. Avec une demi-heure par jour, ce sera suffisant. 8 minutes d’échauffement, 15 minutes d’exercice à intervalles réguliers, pendant lesquels vous alternez 1 minute d’exercice intense avec 1 fois moins rapide et 7 minutes de refroidissement.

Avoir du muscle

Plus vous avez de muscle, plus vous brûlerez de calories. Pour cette raison, nous proposons le plan très simple suivant. Trois fois par semaine, il effectue 3 séries de 10 répétitions de chacun des mouvements suivants sans se reposer entre elles.

Des fonds

Commencé: Debout à une courte distance du cadre d’une porte ouverte, appuyez dessus avec vos mains et poussez avec vos mains pour vous éloigner et rapprocher votre corps de la porte.

Moyen: en position agenouillée, il pose ses mains sur le sol et abaisse et soulève le corps.

Avancé: couché sur le visage, posez les extrémités des pieds et des mains sur le sol à hauteur de poitrine et montez et descendez le corps droit comme une planche, posant presque votre menton sur le sol.

Squats

Initier: asseyez-vous sur une chaise; lève-toi et assieds-toi en te soutenant quelque part si nécessaire.

Moyen: il soutient le dos dans un mur et, les jambes pliées à angle droit, maintient la position pendant 10 secondes.

Avancé: debout, en les séparant à la hauteur des épaules, abaissez jusqu’à ce que vos jambes se plient à 90 °. Notez que vos genoux ne dépassent pas les pieds en avant.

Abdominaux

Commencé: levez-vous, mettez le tube digestif et maintenez la pression pendant 15 secondes Détendez-vous pendant 5 secondes et recommencez en comprimant tout ce que vous pouvez.

Moyen: allongé sur le ventre, sur le dessus des pieds et des avant-bras, maintenez la position en comprimant la région abdominale et en le maintenant pendant 10 secondes.

Avancé: assis sur le sol, appuie la plante des pieds et des mains pour faire un arc. Soulever le corps de sorte que des genoux à la tête soit aligné comme une planche. Resserrer les abdominaux, les fessiers et les ischio-jambiers pendant 5 secondes. Descendez à la position de départ et répétez le mouvement.

Qu’est-ce que la dysfonction érectile?

La dysfonction érectile (ED) est l’incapacité de développer et de maintenir une érection pour satisfaire des activités ou des relations sexuelles. Dysfonction érectile ou trouble érectile sont les termes préférés au lieu de impuissance. Il n’y a pas de critères uniformes qui définissent le degré de cohérence du problème et sa durée pendant laquelle il doit être présent pour le DE considéré.

Recherche sur la dysfonction érectile

Plusieurs études ont convenu de la prévalence de la dysfonction érectile. L’étude sur le vieillissement des hommes dans le Massachusetts a révélé une prévalence de 52%. L’étude a montré que l’ED est plus fréquente avec l’âge: environ 40% des hommes sont touchés à 40 ans et près de 70% des hommes à 70 ans. La prévalence de l’ED complète augmenté de 5% à 40% à 15% à l’âge de 70 ans. L’âge était la variable la plus fortement associée à la DE.

Une étude nationale plus vaste, l’Enquête nationale sur la santé et la vie sociale, a analysé la fonction sexuelle chez les hommes et les femmes. Cette étude a été menée auprès de 1 410 hommes âgés de 18 à 59 ans et a également mis en évidence une augmentation de la dysfonction érectile avec l’âge. En outre, l’étude a révélé une diminution du désir sexuel avec l’âge. Les hommes de la cohorte les plus âgés (50 à 59 ans) étaient plus de trois fois plus susceptibles d’éprouver des problèmes d’érection et signalaient un faible désir sexuel par rapport aux hommes de 18 à 29 ans. L’expérience de dysfonctionnement sexuel était plus probable chez les hommes de mauvaise santé physique et émotionnelle. L’étude a également conclu que la dysfonction sexuelle est un problème de santé publique majeur et que les problèmes émotionnels peuvent contribuer à la dysfonction sexuelle.

Pathophysiologie

Le développement d’une érection est un événement complexe impliquant l’intégration de systèmes anatomiques psychologiques, neurologiques, endocriniens, vasculaires et locaux. Des études de balayage avec la tomographie à émission de positons ont suggéré que l’excitation sexuelle est activée dans les centres corticaux supérieurs qui stimulent ensuite les noyaux préoptiques médian et paraventriculaire de l’hypothalamus. Ces signaux finissent par transiter par un réseau neuronal complexe faisant intervenir le système nerveux parasympathique et activant les nerfs parasympathiques dans la région sacrale (S2 à S4).

Les événements neurovasculaires qui se produisent éventuellement ont pour résultat l’inhibition du tonus adrénergique et la libération du neurotransmetteur non cholinergique et non adrénergique, l’oxyde nitrique. On pense que l’oxyde nitrique est libéré par les nerfs et les cellules endothéliales non cholinergiques et non adrénergiques. Par la suite, il stimule le système d’enzymes guanylate cyclase dans le muscle lisse du pénis. Cela se traduit par une augmentation des niveaux de guanosine monophosphate cyclique (GMP) et, en fin de compte, par un relâchement des muscles lisses, une augmentation du flux artériel et une veino-occlusion, produisant une fermeté suffisante pour l’activité sexuelle.

Les facteurs de risque reconnus pour la dysfonction érectile comprennent les maladies cardiovasculaires (hypertension, athérosclérose et hyperlipidémie), le diabète, la dépression, la consommation d’alcool, le tabagisme, la chirurgie ou un traumatisme pelvien / périnéal, une maladie neurologique, l’obésité, la radiothérapie pelvienne et les maladies respiratoires. Peyronie Une étude a suggéré que la relation entre la maladie artérielle et l’ED est très forte, avec 49% (147 sur 300) des patients atteints de maladie coronarienne observés lors du cathétérisme cardiaque et ayant signalé un dysfonctionnement érectile important. La dysfonction endothéliale a été indiquée comme mécanisme physiopathologique responsable des MCV et des DE. L’enquête de santé communautaire dans la région de Boston a démontré une relation dose-effet entre le tabagisme et l’incidence de la dysfonction érectile.

Certaines preuves suggèrent que l’inflammation chronique associée au syndrome métabolique joue également un rôle dans la dysfonction endothéliale et la fonction érectile, probablement en raison du stress oxydatif.

Les accidents neurologiques, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et les lésions de la moelle épinière sont des exemples d’affections neurologiques courantes pouvant entraîner un dysfonctionnement érectile. On pense que la maladie microvasculaire associée au diabète aggrave les lésions endothéliales et neurales associées à cette maladie. La chirurgie pelvienne peut interrompre les voies nerveuses et vasculaires, entraînant un dysfonctionnement érectile.

Signes et symptômes

Certaines mesures auto-administrées peuvent être utiles dans le cadre des soins primaires pour détecter et évaluer le degré de dysfonctionnement ED. L’instrument le plus largement utilisé est l’indice international de la fonction érectile, un questionnaire de 15 questions qui a été validé dans de nombreuses populations et qui est considéré comme l’étalon-or pour évaluer les patients atteints de DE. L’inventaire de la santé sexuelle pour les hommes est un bref questionnaire élaboré en cinq points permettant de suivre l’évolution du traitement. Il est important de reconnaître que le questionnaire abrégé n’évalue pas des domaines spécifiques du cycle sexuel, tels que le désir sexuel, l’éjaculation et l’orgasme; Cependant, il peut être utile de discuter de la dysfonction érectile avec les patients et d’évaluer les résultats du traitement au fil du temps.